Showit, Squarespace, Web design

Comment créer un site multilingue performant ?

juin 10, 2024

Sommaire

Quel intérêt à construire un site multilinge ?

4 conseils clés pour créer un site multilingue compétitif

Pourquoi je déconseille le recours à un widget automatique

Let’s write in English ! ¿ O en Español ? Je te rassure tout de suite, pas besoin de savoir parler 10 langues pour créer un site multilingue, ni de télécharger Babbel en catastrophe ! D’ailleurs, c’est quoi exactement un site multilingue ?

Il s’agit tout simplement d’un site disponible en plusieurs versions selon la langue de l’utilisateur. Les contenus et la mise en page sont conçus pour permettre au visiteur de naviguer intégralement dans le langage de son choix. Ce système évite notamment de créer un site web par langue…Un gain de temps considérable pour les entreprises et les marques déployées à l’international !

Voyons à présent quels sont les bénéfices d’un site internet multilingue (si tu en doutes encore) et comment le réaliser.

Quel intérêt à construire un site multilingue ?

On pourrait l’écrire au pluriel car les avantages sont multiples ! Un site web multilingue est un must have pour toutes celles et ceux qui souhaitent s’implanter à l’extérieur du marché français.

Élargir son audience

C’est bien évidemment le premier avantage à créer un site multilingue. Je pense qu’il n’y a rien de plus frustrant que d’atterrir sur un site et de ne rien n’y comprendre. Si tu souhaites toucher une cible étrangère, tu dois montrer que tu t’intéresses vraiment à elle avant d’essayer de leur vendre tes produits ou services. Cela passe par prendre le temps de créer une site web qui les inclut spécifiquement.
Ca te permet également de renforcer la confiance de tes clients potentiels. Un site web bien traduit, et pas seulement fait automatiquement par Google, est un réel gage de professionalisme et de crédibilité.

Alors oui, il y a bien un intérêt à traduire son site pour toucher une clientèle plus large et éviter de perdre bêtement des ventes.

Un gage de professionnalisme

Proposer une version multilingue de son site est un signe de crédibilité et de sérieux. En investissant dans cette fonctionnalité, les entreprises prouvent à leur clientèle internationale qu’elles s’intéressent à leur profil et qu’elles sont prêtes à mettre les moyens nécessaires pour leur offrir une expérience utilisateur optimale.

Face à la concurrence, cette stratégie de communication a un poids considérable. Pour peser dans la balance, il plus que nécessaire de se démarquer et d’adopter rapidement les bons réflexes pour ne pas rater sa cible.

Booster son trafic

Tu connais la chanson : plus ton audience est grande, mieux tes ventes se porteront ! Et c’est bien vrai. Le référencement SEO multilingue génère davantage de trafic. Mais comment ça fonctionne ? En proposant une version multilingue de ton site, tu traduis par la même occasion tous tes mots-clés. Ces mêmes mots-clés sont indispensables pour aider les moteurs de recherche à référencer ton site.

Imaginons que Harry, utilisateur anglophone, utilise Google pour effectuer des recherches sur un produit, dans sa langue natale. Par chance, il se trouve que tu vends ce produit. Cependant si ton site n’est accessible qu’en français, Google ne sera pas capable de faire le lien entre la requête de Harry in English et tes mots-clés. Les résultats du moteur de recherche dirigeront alors Harry vers des sites référencés dans sa langue natale.

Maintenant que tu es convaincu.e – du moins je l’espère – du bien fondé d’un site multilingue, il est temps de voir plus en détails comment le mettre en place.

4 conseils clés pour créer un site multilingue compétitif

Un site multilingue n’est pas seulement une plateforme traduite automatiquement par Google. Ce serait trop facile ! Et pas franchement pertinent pour l’utilisateur. Offrir une expérience multilingue va au-delà de la simple traduction : il faudra choisir un CMS adapté, sélectionner un nom de domaine, renseigner les bons mots-clés et optimiser la navigation. C’est parti ?

Choisir une plateforme et un nom de domaine adaptés

Tous les logiciels de création de sites, appelés CMS (Content Management System), ne disposent pas des fonctionnalités techniques pour le multi-langues. Certains sont plus appropriés et proposent des plugins et extensions compatibles avec le multilingue. D’autres intègrent directement cette fonctionnalité en natif. C’est le cas de Typo3 ou Drupal, deux CMS Open Source permettant de gérer son contenu dans plusieurs langues. Toutefois, leur prise en main peut s’avérer légèrement complexe sans compétences techniques.

D’autres CMS tels que Squarespace prennent en charge la gestion de projets multilingues par le biais d’extensions ou plug-ins tels que Weglot. Néanmoins, je ne recommande pas forcément l’utilisation de ces plugins pour configurer ton site multilingue. J’y reviendrai un peu plus bas.

En parallèle, je te conseille également de faire attention au nom de domaine de ton site. Si tu vises une cible internationale, un site « .fr » ne sera pas adapté. Tout simplement parce que les moteurs de recherche orientent systématiquement les visiteurs vers des sites localisés dans leur pays d’origine. Attention toutefois si tu es propriétaire d’une boutique physique et que tu reçois ponctuellement de la clientèle étrangère. Il sera tout de même préférable de localiser ton site en France pour favoriser ton référencement.

Le choix du nom de domaine dépend donc de ta stratégie marketing. Il est donc primordial de ne pas se précipiter pour éviter les erreurs.

Analyser les spécificités de chaque langue

On ne traduit pas littéralement ses contenus d’une langue à l’autre, au risque de déplaire aux moteurs de recherche ! Pourquoi ça ? Un texte traduit mot pour mot, sans prise en compte du langage marketing ou des expressions idiomatiques peut desservir le référencement de ton site.

Pour contrecarrer cet éventuel problème, il convient d’effectuer une recherche par mot-clé sur chaque langue que tu souhaites intégrer à ton site. Un mot-clé pertinent en français ne le sera peut-être pas en espagnol dans son sens littéral. Tu peux déterminer ces keywords à l’aide d’outils d’analyse sémantique comme Semrush.

Si tu en as les moyens, la meilleure option pour traduire tes textes est de faire appel à un traducteur natif. Même si les outils de traduction et l’IA sont aujourd’hui performants, une compétence humaine reste préférable. Notamment pour les équivalences idiomatiques et les tournures de phrases complexes. Tu peux aussi demander une expertise seulement sur les mots-clés, a minima.

Une petite mise en garde sur les éléments de langage : si tu proposes une navigation en plusieurs langues, cela induit logiquement que ton audience puisse échanger avec toi dans la langue maternelle. Or si tu ne la maîtrises pas, le contact risque d’être compliqué et jouer sur la qualité de ton service client. Assure-toi de disposer des ressources nécessaires pour faire face à cette éventualité. Identifie dans un premier temps les langages qui sont vraiment essentiels pour ton activité. Ensuite, collabore par exemple avec un traducteur ou un locuteur natif pour répondre aux besoin de ton service client.

Optimiser le design UX

Lorsqu’on parle de site multilingue, on ne fait pas uniquement référence à la traduction des textes, descriptifs et articles de blog. L’intégralité du site doit être conçue pour une navigation en langue étrangère. Sur la base de ces deux éléments :

  • L’UI design → l’interface utilisateur
  • L’UX design → l’expérience utilisateur

Si ton site est bien configuré pour supporter le multilingue, tu n’as théoriquement pas besoin d’inclure un bouton de commutation de langues. Tu sais, c’est ce petit menu déroulant souvent situé en haut à droite de la page d’accueil pour switcher d’une langue à l’autre. Chaque visiteur doit normalement directement tomber sur la version de ton site qui correspond à son pays ou sa langue. Mais sait-on jamais, tu peux avoir besoin d’ajouter cette fonctionnalité pour faciliter l’UX. Le mieux est d’utiliser un bouton discret dans le footer.

Suivant ton activité, tu peux aussi être amené.e à modifier tes visuels, tes couleurs, ton discours ou ta mise en page. Tout simplement pour satisfaire aux spécificités culturelles ou géographiques de ton audience. On ne s’adresse pas à un public asiatique comme on s’adresse à un public européen. Les habitudes de consommation, la symbolique des couleurs ou encore la saisonnalité sont différentes.

Structurer son site en URL

Ensuite, et c’est là que ça se complique un peu, tu devras optimiser la structure de ton site. Autrement dit, la partie invisible de l’interface : l’UI design. Concrètement, tu vas devoir créer une URL par langue. C’est ce que je recommande vivement, peu importe le CMS que tu utilises ( Squarespace, Showit ou autre) . Pour ce faire, tu as trois possibilités :

  • Créer une extension de domaine TLD (Top Level Domain). Par exemple monsite.fr, monsite.en, monsite.es etc. Chaque version du site possède un nom de domaine par langue. Cette méthode a l’avantage de faciliter le travail des moteurs de recherche pour faire atterrir l’utilisateur directement sur la bonne version du site.
  • Structurer son site en sous-domaines. Un sous-domaine est une partie distincte du domaine principal, comme en.monsite.com, “en” étant le sous-domaine de “monsite.com”. Cela permet de créer plusieurs versions d’un même site tout en gardant un domaine principal.
  • Organiser son site en sous-répertoires. Ici, on garde un site unique mais on décline chaque contenu dans un dossier spécifique à la langue choisie. Dans l’URL monsite.com/en, “en” est un sous-répertoire de monsite.com. Cette solution a l’avantage d’être plus rapide à mettre en place que les deux précédentes.

De même, un site multilingue performant dispose de balises associées à chaque langue. Ces balises dites <hreflang> *indiquent aux moteurs de recherche que tes pages anglophones ne sont pas des doublons de tes pages francophones, mais des variantes. Sans quoi Google risque de pénaliser ton référencement.

Pourquoi je déconseille le recours à un widget automatique

Plutôt que d’utiliser un widget qui va s’occuper de décliner toute la structure de ton site dans une autre langue, je recommande vraiment l’intégration manuelle d’URL et de balises <hreflang>.

En configurant manuellement ton site, tu gardes un contrôle total sur la structure de tes URL. Tu peux ainsi les personnaliser pour favoriser le SEO et l’expérience utilisateur. Cette méthode te permet de suivre une cohérence sur l’ensemble de ton site, sans être tributaire des contraintes de formats liés aux plugins automatiques.

Toujours pour le SEO, mieux vaut inclure soi-même des mots-clés pertinents pour chaque langue et implémenter à la main des balises <hreflang> plutôt que de compter sur un widget. Tu t’épargnes ainsi des problèmes de duplicate content – ou contenu dupliqué – parfois mal pris en charge par les plugins.

L’installation d’un widget de traduction peut aussi nuire à la qualité de l’expérience utilisateur. Le risque est de présenter des traductions erronées ou d’altérer la mise en page.

Tu t’exposes aussi à d’éventuels soucis de performances, les widgets ayant tendance à affecter le temps de chargement des pages. Chaque page traduite automatiquement nécessite un traitement supplémentaire. Et donc un chargement plus long. En gérant manuellement la structure, tu t’évites en plus du code superflu qui pourrait ralentir tes performances.

Je sais qu’à première vue, l’utilisation de plugins multilingues simplifie grandement la tâche. Mais cette option comporte vite des limites… Je te conseille vivement de procéder à une configuration personnalisée pour :

  • Avoir le contrôle total de ton site
  • Renforcer le SEO
  • Garantir des performances optimales

En conclusion

Avant de mettre en ligne ton site multilingue et de crier hourra, je te recommande de le tester dans ces différentes versions. Cette mesure de précaution t’assure d’être pleinement opérationnel.le et t’évite d’avoir à retoucher à ton site une fois publié.

Veille également à mesurer tes performances sur chaque marché pour éventuellement ajuster tes contenus ou ta mise en page. Au fur et à mesure, dynamise ton site en y intégrant des actualités localisées pour chacune de tes cibles. Ajoute des liens vers d’autres sites pour favoriser le backlinking et renforcer ton trafic organique.

Pour qu’il soit performant, un site requiert des mises à jour régulières, et pas seulement sur l’interface francophone 😉 Tu as besoin d’un site internet multi-lingue vitrine ou e-commerce ? Tu te poses des questions qui ne sont pas abordées dans cet article ? N’hésite pas à me les partager en commentaires, je te répondrai avec plaisir !


Tu as aimé cet article ? Enregistre-le sur Pinterest 👇 

Branding 

Stratégique

Site web

E-commerce

Tombée dans la marmite du design graphique en parallèle de mes études en marketing et management général, ce bagage me permet de créer des identités de marque et des supports alignés avec une stratégie solide 🎨🛠️

À propos du studio

Bonjour, c`est Héloïse !

Branding 

Kits

commentaires

0

Partager cet article :

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi

Recherche sur Le Blog

résultats populaires

Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour que je prenne connaissance de ton projet.
Je te répondrai sous 48h pour convenir d'un appel afin d'en discuter davantage. 


réserve ton appel découverte

Parlons de ton projet !

Tu souhaites discuter d'un autre sujet ? Merci d'envoyer un e-mail à contact@studiojone.com

Prénom *

email *

site internet

compte instagram

ton domaine d'activité

quel service t'intéresse ?*

décris ton projet en quelques phrases*

* réponse obligatoire

Héloïse